Financement & Aides

Vous êtes prêt à vous lancer dans la création d’entreprise, vous avez la bonne idée, vous êtes motivé, et surtout vous souhaitez plus que tout devenir votre propre patron. Il vous manque cependant un peu d’argent pour finaliser votre projet mais ce n’est peut-être pas un problème. En effet, de nombreux dispositifs existent pour vous venir en aide et favoriser la création d’entreprise. Je fais ici le point sur les aides principales dont vous pourriez avoir besoin.

aides creation entreprise

Le dispositif Accre

L’Aide au Chômeur Créant ou Reprenant une Entreprise, communément nommée Accre est prévue pour venir en aide aux demandeurs d’emplois, soucieux de se lancer dans la création d’entreprise. Il s’agit d’un allègement des charges sociales pour votre future compagnie, qui peut vous permettre d’obtenir ensuite le prêt Nacre dont je parlerai juste en dessous.

Le bénéficiant de l’Accre, pourra sous certaines conditions, conserver ses allocations chômages et obtenir l’ARCE. Ce sont donc certaines catégories de chômeurs qui peuvent en bénéficier, notamment les jeunes entre 18 et 26 ans, mais aussi l’ensemble des personnes éligibles au RSA.

L’allègement des charges sociales consiste à exonérer la rémunération du créateur d’entreprise des charges salariales de la sécurité sociale, des charges patronales, et des allocations familiales pendant toute la première année. L’entrepreneur ne payera donc seulement que les cotisations d’assurance-chômage et les cotisations de retraite complémentaire.

Le dispositif Nacre

Le Nouvel accompagnement pour la Création et la Reprise d’Entreprise permet de vous apporter une aide financière immédiate lors de la création de votre entreprise. C’est, entre autres, une extension de l’Accre, qui vous permet d’obtenir un prêt à taux zéro, forcément très avantageux.

Le prêt est compris entre 1000 et 10 000€, selon la faisabilité et les besoins inhérents à votre projet. Il permet au créateur d’avoir un apport personnel qui favorisera ensuite une demande de prêt dans un établissement bancaire.

Nacre se décompose en 3 étapes. Tout d’abord un conseiller vous aidera à mettre en place votre projet, afin de proposer un dossier solide aux établissements de financement. Vient ensuite le moment de la négociation du prêt, vous n’aurez pas forcément toujours le montant réclamé au départ, mais le conseiller vous aidera ensuite dans votre recherche pour le prêt bancaire. Ensuite, le soutien continu pendant 3 ans, afin de prendre toutes les bonnes décisions pour le développement de votre entreprise. Vous recevrez des conseils de gestion, de stratégie commerciale, ou encore de conseils concernant l’embauche de nouveaux salariés.

La Prime à l’aménagement du territoire

La PAT ou Prime à l’Aménagement du Territoire est destinée aux entreprises ou futures entreprises, visant à développer des zones ou des quartiers en difficulté au niveau de l’emploi. C’est un soutien pour la mise en place d’investissements productifs et surtout créateurs d’emplois.

Elle peut être accordée dans différentes conditions, que ce soit pour la création d’entreprise, pour une extension ou un changement d’activité, ou encore pour une reprise de l’activité. Dans tous les cas il faudra créer entre 25 et 80 emplois minimum pour espérer décrocher cette aide.

Elle consiste en une subvention pouvant s’élever à 15 000€ par nouvel emploi créé. Dans la limite du budget annuel réservé par l’État à la PAT. Le montant total de la prime est décidé en s’appuyant en partie sur la situation socio-économique de la zone d’emploi, et le secteur d’activité de l’entreprise qui fait la demande. L’innovation est privilégiée, mais la responsabilité de l’entreprise à vouloir créer de nombreux emplois est le point clé pour l’obtention de cette aide.

Oseo Innovation

Il s’agit ici d’une entreprise publique française fonctionnant sous la tutelle des Ministères de l’Économie et de l’Enseignement supérieur. Elle aide principalement les entreprises innovantes en les finançant et en facilitant l’accès aux prêts des établissements bancaires.

Elle s’adresse au PME, et donc aux entreprises ayant moins de 250 salariés et réalisant un chiffre d’affaire annuel inférieur à 50 millions d’euros. Elles doivent être indépendantes et ne pas être détenues à plus de 25 % par des entités n’étant pas des PME.

De nombreuses aides sont proposées par Oseo, pour la création d’entreprise bien sûr, mais également pour financer des études visant à établir la faisabilité d’une projet. Le montant des aides est très variable selon le secteur d’activité et la qualité du projet, la subvention peut s’élever jusqu’à 50 000€.

Si votre projet est réellement innovant, alors vous avez de grandes chances d’obtenir un financement. Il faut toutefois prendre conscience qu’un budget annuel est attribué à Oseo par l’État, et que toutes les demandes ne trouveront donc pas de réponse positive, mais c’est un soutien qu’il ne faut pas hésiter à réclamer.

Le Prêt d’honneur

Il s’agit d’un dispositif particulièrement populaire pour la création ou la reprise d’entreprise. Cela permet de gonfler vos apports personnels, à l’image du dispositif Nacre, afin d’obtenir plus facilement un prêt dans un établissement bancaire.

Comme son nom l’indique, ce prêt ne demande aucun autre garantie que l’honneur, et tous les projets peuvent donc bénéficier de ce type de financement. Il peut être accordé pour la création d’entreprise, mais également pour le développement d’une société ayant moins de 3 ans d’activité.

Ce sera donc un levier pour obtenir un prêt plus conséquent auprès d’un établissement bancaire. En règle générale, pour 1€ de prêt d’honneur, on obtient entre 7 et 8€ chez notre banquier. Le montant du prêt d’honneur est très variable, selon la qualité du projet et selon l’organisme assurant le prêt, il peut varier de 3000 à 50 000€. Généralement c’est un prêt à taux 0, mais il peut y avoir une négociation selon le montant demandé. Dans tous les cas, le taux sera toujours moins élevé que celui d’un établissement bancaire.